Publié : 27 septembre 2009

Suivez le guide !

Autour du sarcophage des époux : petite conférence rondement menée par les 4ème latinistes.

Sujet : "Tes années d’étude de latin t’ont permis d’être embauché comme guide au musée du Louvre dans le département des antiquités grecques, étrusques et romaines. Aujourd’hui tu as pour mission de présenter le sarcophage des époux à une classe de CM1.Indique-leur la technique utilisée, la civilisation concernée, ce à quoi servait cet objet et ce qu’il nous indique de la civilisation étrusque."

« Bonjour les enfants, cette sculpture est le sarcophage des époux. Comme vous pouvez le voir, il y a deux personnes sur cette représentation : un homme et sa femme. A l’intérieur, il y a les cendres de ces personnes. Cette sculpture est faite en terre cuite. Les époux sont représentés sur un lit de banquet funèbre et sont confortablement installés sur des coussins et des outres de vin. Ils ont l’air confiant car ils pensaient qu’il y avait une vie après la mort. Ils sont richement représentés : pour la femme de belles tresses et un chapeau et pour l’homme une perruque blonde. Cette sculpture a été peinte. »
Soizic

JPEG - 76.6 ko
www.louvre.fr

« Bonjour les enfants, cette statue faite en terre cuite polychrome représente deux époux, ils sont sur un lit de banquet funèbre. Ils ont l’air heureux, ils n’ont pas peur de la mort, ils croient en une autre vie après la mort. Ils sont riches et bien soignés. Dans ce sarcophage, il y a les cendres de l’homme et de la femme, c’est pour cela qu’on l’a appelé le sarcophage des époux. Au revoir les enfants ! »
Fanny

JPEG - 77.6 ko
www.louvre.fr

« Bonjour les enfants, nous sommes ici devant une œuvre étrusque appelée le sarcophage des époux. Elle a été réalisée en terre cuite et elle représente un couple sur une table de banquet de funérailles. Cet objet servait en fait d’urne cinéraire et non de sarcophage. On y mettait les cendres des défunts. Maintenant, si on regarde de plus près, on peut remarquer que les deux personnages sont richement habillés. L’homme a par exemple une teinture et la femme les cheveux bien tressés. Ils sont aussi très souriants et peu réalistes. Ils n’ont pas l’air d’avoir peur de la mort. Ils pensent qu’il y a une vie après la mort. Sinon, on peut remarquer le bras tendrement posé sur l’épaule de sa femme, signe que les femmes avaient de l’importance dans l’antiquité étrusque. On sait aussi que la femme dépose de l’huile sur la main de son mari grâce à une copie qui est intacte. »
Laure

JPEG - 22.3 ko
www.louvre.fr

« Bonjour les enfants, ceci est une urne cinéraire qui vient d’un peuple appelé étrusque. On peut voir un mari et sa femme sur un lit de banquet funèbre.

Cette urne est faite en terre cuite. Vous remarquerez que ces propriétaires étaient riches car ils sont soignés (maquillage et coiffure).

L’homme et la femme sont très proches car on voit que l’époux s’appuie tendrement sur l’épaule de sa femme. Le geste que fait l’épouse veut dire qu’elle lui verse de l’huile pour lui parfumer les mains (mais il n’y a plus le flacon).

Les étrusques se souciaient peu de l’aspect réaliste de leurs sculptures, ils mettaient tout sur le sourire serein qu’affichent les époux face à la mort. En effet, ils croyaient en une vie après la mort ! »
Colette

JPEG - 24.7 ko
Apollon de Véies