Publié : 22 septembre 2008

L’oiseau de pluie

Un conte de Vincent et Lorie

Il était une fois dans un village africain où vivaient des gens pauvres mais heureux. Ils vécurent heureux jusqu’au jour où la pluie ne tomba plus. Le village s’ asséchait et la population attrapa de plus en plus de maladies. Deux jeunes frères nommés Ndulu et Khepry s’épuisèrent eux aussi.

Ndulu et Khepry, les frères décidèrent d’aller chercher l’oiseau de pluie au fin fond de la jungle malgré le terrible serpent qui la gardait. Ils allaient partir du village mais leur père leur donna une épée à chacun, les deux épées sacrées du village.

Et ils s’en allèrent.

Au bout d’une heure, ils croisèrent un lion, mais pas un lion comme les autres. Il s’appelait Shomari et était écarlate :

- Comment t’appelles-tu ? dirent les deux frères.
- Je m’appelle Shomari.
- Que veux-tu ? interrogèrent Khépry et Ndulu.
- Je veux vous aider.

Après un long dialogue, ils saluèrent. Peu après, un serpent, un terrible serpent surgit. Il s’appelait Mosi. Soudain Mosi rampa à toute vitesse vers eux. Nos deux héros coururent, le serpent se rapprochait de plus en plus ! Alors Shomari surgit et poussa un énorme rugissement.

L’ennemi s’enfuit. Nos courageux héros avaient eu bien peur, ils s’empressèrent d’aller remercier le lion mais il avait disparu.

La forêt devenait dense, ils avaient de plus en plus de mal à se frayer un chemin. Mais décidés à ne pas s’enfuir une deuxième fois en voyant le serpent, ils se soutinrent. Cela faisait maintenant trois heure qu’ils marchaient lorsque le serpent apparut, mais pas tout seul il y en avait deux autres. Chez nos amis la panique monta, le serpent les attaqua. Ils décochèrent leurs épées et se combattirent pendant dix minutes. Ndulu s’assit par terre épuisé, Khepry n’en pouvait plus. Lui aussi, il tomba. Les trois serpents lancèrent une attaque mais soudain, contre toute attente, le lion surgit, griffa les deux compagnons de Mosi. Mosi prit peur et s’enfuit de nouveau. Les deux frère épuisés décidèrent de dormir...

Cela faisait maintenant trois heures qu’ils dormaient. Ils se réveillèrent et s’entraînèrent très dur pendant sept heures. Puis ils s’ en allèrent continuer leur route, mais la panique monta car le lion était parti. Ils étaient tout seuls face à Mosi, ils décochèrent leurs épée et ils combattirent encore et encore. Au bout d’une heure, les deux frères se firent un sourire et coururent vers le terrible serpent. Ils le frappèrent de toute leur force. Mosi succomba au terrible coup qu’il reçut.

illustration de Vincent

Mosi mort, l’oiseau de pluie survola toute l’Afrique et la pluie tomba.

Nos deux petits frères sont maintenant des héros dans toute l’Afrique. Les ruisseaux débordent d’eau, tout le monde est heureux.

Retour au sommaire des contes