Publié : 18 décembre 2006
Format PDF {id_article}

Le dieu du Feu

Histoire écrite par les élèves de 5ème 4

Un jour, au temps où des hommes étaient encore esclaves des empereurs romains, un étrange événement se produisit dans la ville de Rome.
L’histoire commence par une journée ensoleillée à l’heure où les esclaves faisaient la queue pour se ravitailler en nourriture. La sécheresse s’était installée et tout le monde prenait cela comme une punition des dieux. L’empereur vivait au centre de la ville dans un immense palais de bronze. Une drôle d’odeur régnait sur la ville comme si un malheur allait s’abattre.
Deux hommes arrivèrent aux portes de la ville ; ils étaient étrangers et venaient faire du commerce.

Soudain, un homme avec une longue cape noire, des yeux flamboyants et muni de deux épées arriva dans la ville. Tous les visages se tournèrent vers lui. Quand tout à coup, l’inconnu disparut dans un tourbillon de flammes. Les deux hommes, les yeux exorbités étaient les seuls restés sur la place.
Le soir même, la pleine lune fit son apparition, l’inconnu réapparut et se dirigea vers une auberge de la ville. Le lendemain matin, un crime des plus sanglants avait été commis dans cette auberge !

Le propriétaire avait été brûlé vif. Les deux hommes, Jabu et Hormann, qui avaient dormi cette nuit-là dans l’auberge allèrent avertir les autorités. Leur interlocuteur fut choqué par cette tragédie car l’aubergiste était un de ses amis.
Nos deux amis suivirent les traces de pas laissées par l’inconnu, elles les conduisirent au pied du volcan Echidnée. Essayant de découvrir quelque chose, ils tombèrent sur une grotte construite à l’intérieur d’un des cratères du volcan. En explorant les environs, ils découvrirent des cadavres et d’autres horreurs. Arrivés devant un trône, ils virent l’inconnu dévorer de la chair humaine. Ils ne purent retenir un cri de terreur. Le monstre se retourna et sans perdre un seul instant, leur sauta dessus. Cette terrible créature les avait affaiblis mais leur courage était sans borne. Il ne restait plus qu’une solution : invoquer une puissance divine, Héphaïstos, le dieu du feu. Pendant que Jabu combattait courageusement l’inconnu, Hormann fit le rituel d’invocation des dieux. C’était la seule personne que le démon pouvait craindre.

Dans une tornade de flammes, apparut Héphaïstos muni d’un marteau. Le combat fut titanesque, ils semblaient tous deux de force égale. Le dieu tournoya sur lui-même et lança son marteau de toutes ses forces ; la cible fut atteinte. Un fantôme, toujours inconnu sortit du corps de l’homme possédé et Héphaïstos disparut dans le volcan.

Remis de leurs émotions, les deux hommes revinrent en ville mais personne ne crut à leur histoire ! Certains disent même qu’on les aurait pris pour des fous et chassés de la ville. D’ailleurs, pourrait-on leur en vouloir ? On ne sut jamais qui avait assassiné l’aubergiste, cette affaire resta toujours entourée de mystère.